Inquiétude pour cet hiver

A l’image des maraîchers d’Ile de France qui, comme moi, sont frappés par des sécheresses de plus en plus fréquentes et fortes, je suis inquiet pour la production de cet hiver, qui était en terre cet été. En effet ces aléas engendrent de nombreux impacts négatifs sur les cultures : sols asséchés, feuillages grillés, retard de croissance, sur-développement des ravageurs…

Lucie du Réseau AMAP IDF a rédigé un article qui résume parfaitement la situation. Je vous en livre quelques passages :

“Le constat est souvent décourageant, pour certains les feuilles de choux sont presque intégralement ravagées et jonchent les bâches tissées, pour d’autres les plants de courges ont peu de fruits : les fleurs ont coulé, les fruits avortés et sont peu nombreux. Quant aux salades, elles montent à fleur ou brûlent, et ce malgré un arrosage quotidien. Dans certains cas, les tomates ont stoppé leur croissance et le mûrissement des fruits a pris du retard”

Pourquoi cette année une telle « attaque » d’altises ?
Entre la sécheresse et les fortes chaleurs, le manque d’humidité, le colza en grandes cultures qui n’a pas correctement poussé, les altises n’avaient pas d’autres maisons que les crucifères dans les fermes maraîchères.
Les choux risquent donc d’être aux abonnés absents de vos paniers hivernaux. Les paysan·ne·s soulignent qu’un hiver sans chou serait du jamais vu et ne ressemblerait pas à un hiver normal.”

Lire l’article complet

J’espère malgré tout pouvoir vous proposer cet hiver des paniers de qualité.

Damien

N'hésitez pas à partager cette page
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter